Autres Initiations - Autres Prestations


Pendant l' été Les archers ne reste pas inactif

 

Il est vrai que pendant la saison estival le tir à l'arc reste actif aussi bien dans les concours que dans des présences lors de manifestations ou avec les associations .


Durant la saison estivale, les Archers d’Armor ont prêté leur concours à diverses animations sur le département :

Tout d’abord, le club a été sollicité par la Mairie de Paimpol pour animer des séances de tir à l’arc dans le cadre des TAP.

Une première session de plusieurs semaines s’est déroulée à l’école Anatole Le Bras, animée par Georges Jégou et Roland Facy.

Malgré une météo assez capricieuse, tout s’est très bien passé, à tel point que nous avons été sollicités pour le même type d’intervention, par l’école de Plounez.

Pour cette prestation, nous avons eu un peu plus de chance côté météo, il faut dire que c’était en juin.


Quand Georges ne pouvait pas venir, c’est Estelle qui venait à la rescousse

Les institutrices ont aussi prêté leur concours , histoire de recadrer les petits débordements , il faut le comprendre, on est dehors, il fait beau et surtout on n'est pas dans l'enceinte de l'école , alors comment résister à ce petit vent de liberté qui souffle gentiment.



La mairie de Ploumagoar a fait appel à nos services pour participer aux journées « des sens » qui ont été organisées dans le bois de Kergré ;

Des cinq sens, celui de la vue a été choisi pour le tir à l’arc pour montrer qu’en absence de la vision, il est possible de pratiquer cette activité.

Sur un grand terrain nous avons intallé notre butte de tir, avec le filet de protection, mis en place surtout pour éviter de chercher les flèches qui ont su éviter la cible



Bien que portant des lunettes claires, cette dame est totalement non-voyante.

Elle s’est prêtée au jeu et a été surprise de sa réussite.

Surprise manifestée également par les personnes présentes, qui n'auraient jamais pu croire, sans l'avoir vu, qu'un non voyant pouvait tirer à l'arc.

La potence utilisée est celle du club

D’autres personnes non voyantes ou mal voyantes ont aussi tenté l’expérience, et en ont été très contentes



Depuis deux ans, un petit bar- resto de Plougrescant met de l’animation dans le bourg de Plougrescant, et parmi celles-ci il y a le marché aux couteaux ; c’est une sorte de forum qui réunit des amateurs de couteaux, des couteliers artisanaux, et de simples curieux.


L’organisateur invite à sa manifestation des activités pouvant apporter une animation ayant rapport avec les couteaux, mais aussi avec les armes de jet couteaux, haches et, pourquoi pas, les arcs.


Malgré une météo peu engageante ce dimanche là, le stand de tir à l’arc a connu un franc succès.


Cette prestation sera renouvelée probablement l’an prochain.

Ce succès n’a pas échappé à un participant à ce marché, qui nous a proposé d'installer un stand de tir à l’arc, lors de la Fête de la Chasse, à Pommerit le Vicomte. Chose que nous avons acceptée.


La journée avait bien commencé, mais dans l’après midi c’est la pluie qui s’est installée.

Mais ce mauvais temps n’a pas découragé les visiteurs, et notre stand a joué à guichet fermé pendant tout l’après midi.

C’est une majorité de jeunes qui ont investi le stand, tenu par Georges et Roland .



Comme tous les ans, la Mairie de Paimpol fait appel à nos services pour animer l’activité Tir à l’Arc, lors des ateliers Cap Armor.

Cette année, Georges et Roland étant appelés sur d’autres animations au mois d’août, le fonctionnement s’est accompli en alternance.

Cette activité, attire toutes les catégories d’âge ; l’éventail va des tout petits aux seniors.

Les séances durent une heure, qui de l’avis des participants passe beaucoup trop vite, surtout que la fin de la séance est marquée par le tir aux ballons, qui plait énormément.

On y voit des résidents locaux, mais surtout des touristes, dont certains reviennent fidèlement tous les ans .

L’activité se passant dans le gymnase Kerraoul 1, nous sommes à l’abri des caprices de la météo, ce qui favorise le climat bon enfant qui règne dans cette activité.

Et enfin pour terminer sur ces activités, il faut citer l'intervention de Roland à la Colonie des Calots verts, qui établit ses quartiers au lycée du Restmeur à Pabu.

La demande avait été formulée par la direction de la Colonie, pour une intervention de 9 séances de deux heures sur trois semaines

le matériel fourni par la colonie, en particulier les arcs, n'étaient pas de première jeunesse, heureusement que le club a pu palier cette carence, avec quelques uns de ses arcs.

Là encore la disparité d'age existait, mais sur une moins grande amplitude qu'à Cap Armor, puisqu'il s'agissait de préados et d'ados.

Donc, pour conclure, on peut se réjouir que le club soit aprécié pour ses différentes prestations, et soit sollicité pour renouveler celles-ci.